Home / Bien-être / Santé / Insomnie et troubles du sommeil : Solutions du Dr Braverman

Insomnie et troubles du sommeil : Solutions du Dr Braverman

sommeil 2

Pour le Dr Eric Braverman* la bonne santé du cerveau passe par la bonne sécrétion et un bon équilibre de 4 neurotransmetteurs :
Sérotonine, Dopamine, GABA, Acétylcholine.

.    Le Dr Braverman explique que les problèmes de sommeil ou d’insomnie seraient directement liés à un manque de sécrétion de sérotonine et de GABAIl explique alors qu’il suffit de rééquilibrer ou d’augmenter ces 2 neurotransmetteurs pour retrouver le sommeil.

Comment faire ? Quelles sont les solutions ? 

.

 1/ Les médicaments :

Peu conseillés, mais ce sont les médicaments qui ont l’action la plus rapide et puissante sur un déséquilibre chimique du cerveau.  

Le Dr Braverman, écrit sur les effets du cerveau : « Par exemple, la fluoxétine (Prozac®) est un anti-dépresseur qui améliore la transmission de sérotonine, et donc sa présence dans l’organisme, tandis que le diazépam (Valium®) est un anxiolytique qui imite les effets d’un supplément de GABA. (rappelons que d’autres anti-dépresseurs sont désormais plus actuels). Toutefois, je préconise toujours la posologie la plus légère possible, et ce pour une durée limitée dans le temps. Dès qu’un médicament a amorcé le retour vers l’équilibre chimique du cerveau, d’autres méthodes plus douces prennent sa place (complémentation vitaminique, modification de l’alimentation, du mode de vie ou de l’environnement). (…) Ne prenez jamais un médicament sans avis médical; ne pratiquez jamais l’automédication ». (traitement médical à durée limitée prescrit strictement par votre médecin et rappelons que prescrire des médicaments pour une insomnie n’est pas anodin). (Vous pouvez également consulter un article ici sur les benzodiazépines dans l’insomnie).

 2/ Les hormones naturelles :

Le Dr Braverman explique qu’en vieillissant nous sécrétons moins d’hormones. La sécrétion de sérotonine et de GABA déclinent surtout à partir de 50 à 60 ans. Il écrit : « Je prescris une hormonothérapie substitutive à mes patients lorsque le problème implique une insuffisance hormonale. J’utilise toutefois des hormones naturelles, bio-identiques, qui proviennent de sources naturelles comme les plantes et agissent en reproduisant très exactement l’action des hormones secrétées par l’organisme ». Par contre, Le Dr Braverman met en garde sur la nocivité des hormones de synthèse sur la santé. Dans tous les cas, il faudra passer par votre médecin traitant.

3 / Le mode de vie

 La méditation et la relaxation ont des vertus apaisantes et permettent au cerveau de fonctionner plus calmement et de se resynchroniser. Notons qu’une étude récente publiée en 2015 (Pifarré et Al.) suggère que la relaxation progressive de Jacobson peut être aussi efficace qu’un anxiolytique comme le diazépam (Valium®).

 – Favoriser les siestes de 10 à 20 min max en journée pour que le cerveau « recharge les batteries » en produisant naturellement les neurotransmetteurs. 

 – Favoriser une activité sportive régulière (éviter trop tardivement le soir). Favoriser plutôt les exercices d’endurance (marche dans la nature, course à pied, etc) qui vont faciliter la sécrétion de sérotonine et de GABA (importants pour le sommeil). Le stress modéré et les exercices de musculation vont plutôt favoriser la dopamine (message du désir et de l’action). 

  – Des relations enrichissantes ont des effets positifs sur le cerveau, alors qu’un climat tendu, hostile, stressant, épuise vos ressources en neurotransmetteurs. 

4/ L’alimentation et les compléments alimentaires  : Consulter votre médecin traitant et votre diététicien au préalable. 

   – Un repas riche en sucres et faible en protéines augmente de façon indirecte la concentration de tryptophane dans l’organisme et favorise la production de la sérotonine puis de la mélatonine (ce qui va induire plus facilement le sommeil). A l’inverse, un repas riche en protéines diminue les concentrations cérébrales en tryptophane et donc la production de sérotonine (moins propice à l’endormissement). 

     – Utiliser les tisanes et la phytothérapie pour mieux s’endormir**. Consulter une liste spécialisée ici. 

   – Certains compléments alimentaires peuvent faciliter la sécrétion de sérotonine et de GABA comme les vitamines du groupe B, l’hypéricine (principe actif du millepertuis), les huiles de poissons gras, et les acides aminés à chaînes ramifiées. Penser à favoriser les aliments riches en glutamine et Tryptophane. Toujours se référer auprès de son médecin traitant et d’une diététicienne avant de supplémenter et pour demander conseil. 

5/ L’environnement

    Selon le Dr Braverman : « la production de GABA serait perturbée par le plomb, et celle de la sérotonine par les pesticides. (…) Vous n’en aurez pas forcément conscience de suite, mais dès que vous aurez supprimé de votre environnement un agent néfaste vous constaterez une amélioration significative »

6 / Les autres conseils pour trouver le sommeil

– Le Dr Braverman propose également l’électrothérapie.

– Voici 2 exercices efficaces à pratiquer tous les soirs pour trouver le sommeil : VOIR LES 2 EXERCICES 

– Consulter le site spécialisé du Dr Eric Mullens : Voir le site consacré au sommeil ici 

Télécharger le dossier sur nutrition et sommeil de l’INSV (Institut National du Sommeil et de Vigilance)

– Apprenez régulièrement à méditer pour vous détendre plus rapidement le soir : 3 exercices de base pour apprendre à méditer 

– Pour avoir de nombreux conseils pour bien dormir, vous pouvez télécharger gratuitement ce pdf de 29 pages proposé par l’INPES (Institut National de Prévention et d’Education pour la Santé).

– Si malgré tout cela, vous n’arrivez toujours pas à dormir, soit faites autre chose (se lever, lire, etc) ou dites-vous tout simplement, que même si vous ne dormez pas, votre corps se repose…

Commencez dès ce soir !

 

* Dr Braverman Eric, Neurobiologiste, ancien chef de clinique du prestigieux Brain Bio Center de Princeton.  » Un cerveau à 100 %  » , 2005. 

** Proposer les solutions de phytothérapie adaptées pour combattre les troubles du sommeil, Actualités Pharmaceutiques, Volume 53, Issue 541, December 2014, Pages 47-52, Caroline Rouger, Séverine Derbré.

Partager Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedIn

2 commentaires

  1. La relaxation c’est mon métier, et pourtant je souffre d’insomnies depuis plus de 10 ans… La sérotonine y a que ça de vrai ! Tombez amoureux !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *