Home / Bien-être / Santé / Relaxation, imagerie et cancer : des études scientifiques étonnantes…

Relaxation, imagerie et cancer : des études scientifiques étonnantes…

   Imagerie mentale et ADN

Le Dr Christian Boukaram, dans son livre « Le pouvoir anticancer des émotions » (2011) met en avant une étude aussi étonnante qu’intéressante.
En effet, le Dr Ornish (Professeur de Médecine – San Francisco) a proposé à un groupe de patients (cancer de la prostate et du sein) de participer à un programme bien-être. Celui-ci comprenait un changement de leur régime alimentaire, la participation à un groupe de soutien et l’apprentissage de techniques de respiration, d’imagerie et de relaxation.

Le Dr Boukaram (radio-oncologue – Montréal) explique : « Au bout de 3 mois, de nouvelles biopsies ont révélé une chose extraordinaire : la modification de l’environnement cellulaire avait engendré des changements à 501 gènes. Plusieurs gènes négatifs associés au cancer, du sein et de la prostate, avaient été désactivés par le programme bien-être, ce qui fait que la maladie était en régression (Ornish et Al., 2008). »
Notre état mental peut donc avoir une influence sur l’activation ou la désactivation de certains gènes (du cancer, du système immunitaire, etc) ou sur notre ADN, selon le Dr Boukaram et selon plusieurs études scientifiques (Krukowski et Al., 2011 ; Mathews et Al., 2011 ; Shahzad et Al., 2010 ; Sanzo et Al., 2010 ; Williams et Al., 2009…).
Ces études scientifiques témoignent d’un axe de recherche très en vogue actuellement appelé : l’épigénétique. Ces études sont aussi dans la continuité des études du Dr Simonton sur imagerie et Cancer (1983). De plus, rappelons que la respiration consciente, profonde et abdominale améliore l’oxygénation cellulaire, le système lymphatique et par conséquent le système immunitaire (selon le Dr J. Shields, cité par A.Robbins, 2013). Ce qui peut être très bénéfique, quelle que soit notre situation.
  En conclusion, même si la recherche doit établir encore de nombreuses études pour clarifier les effets positifs, les mécanismes et les protocoles en épigénétique : il peut s’avérer très intéressant d’inclure la relaxation, l’imagerie et les techniques respiratoires dans une prise en charge globale et médicale du patient. 
 

Sylvain 

Gratuit : Téléchargez votre pack « bien-être »
       

Vos données restent confidentielles et aucun spam ne vous sera envoyé.

Partager Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *