Home / Bien-être / Santé / 6 clés pour augmenter son potentiel et ses performances

6 clés pour augmenter son potentiel et ses performances

     

performance1
Les meilleurs performeurs mondiaux et ceux qui réussissent dans la vie possèdent de nombreuses aptitudes. Le Dr Orlick parle de la « roue de l’excellence » et met en avant plusieurs éléments. Voici 6 clés essentielles pour augmenter ses performances, développer son potentiel, optimiser son bien-être et son épanouissement personnel : la concentration, l’engagement, la confiance en soi, le fait de positiver, la capacité à lâcher-prise, et s’améliorer en continu. Mais que « cachent » ces termes et surtout comment développer ces 6 critères ?

1.  La concentration  :

  • L’idée est de développer, améliorer, entretenir sa concentration. Celle-ci permet d’être complètement connecté à ce que l’on fait, que ce soit dans notre vie professionnelle, personnelle, sportive ou autre… Par conséquent, être concentré dans chaque activité que nous faisons permet d’être plus efficace, de mieux apprendre, développer, créer…ce qui permet d’augmenter notre potentiel.  Mais ce n’est pas tout ! Être concentré sur le moment présent permet d’apprécier aussi les choses et d’augmenter considérablement son bien-être. Léonard de Vinci pensait que l’homme : « Regarde sans voir, écoute sans entendre, touche sans sentir, mange sans goûter, se déplace sans le ressentir, respire sans avoir conscience des odeurs ou des parfums et parle sans réfléchir ». Effectivement, nous sommes souvent en « pilote automatique » et peu centrés sur l’instant présent. Les techniques de relaxation, de méditation, de mindfulness, ou de sophrologie peuvent nous aider à augmenter considérablement notre faculté à se concentrer. Cela demande de l’entraînement comme n’importe quelle autre aptitude. Retrouvez sur le blog plus d’informations sur ces méthodes.
  • En développant la concentration, nous développons notre capacité à contrôler les distractions. Les distractions peuvent être externes provenant de certaines personnes et de leurs attentes (collègues, amis, fans, médias, concurrents, etc.) ou provenant de conditions particulières de l’environnement. Les distractions peuvent aussi être internes : inquiétudes, doutes, pensées négatives, peur de l’échec, attentes, etc. En contrôlant les distractions, cela nous permet de gérer notre stress, de performer, d’être plus positif, d’être plus créatif, plus détendu, etc…  L’entraînement aux techniques de relaxation, de méditation, de mindfulness, ou de sophrologie peuvent nous aider à augmenter considérablement cette aptitude.
  •  Quelques conseils : choisir de se concentrer sur les aspects positifs plutôt que négatifs (c’est de l’entraînement), choisir de se concentrer sur les opportunités plutôt que sur les obstacles, choisir de se concentrer sur l’instant présent plutôt que sur les distractions.

2. L’engagement (qui contribue à la motivation : se fixer des objectifs quotidiens, à moyen terme…) : 

  • L’engagement contribue à rester dans l’action et à rester motivé. Pour Spinoza, « le désir est le seul moteur de l’homme ». C’est pourquoi il nous faut avoir des objectifs précis pour avancer et se sentir bien. Il conviendra d’apprendre à bien fixer ses objectifs, voici quelques conseils :

 Formuler des objectifs précis à court / moyen / long terme.

– Fixez-vous des buts quotidiens pour atteindre vos objectifs plus importants !

– Ecrire ces objectifs.

– Fixer des objectifs difficiles (qui contiennent un défi)  mais réalistes ! 

– Formuler les objectifs de manière positive et sans négation (  ‘Je ne veux pas perdre » > « Je veux gagner »).

– Formuler des objectifs de « performance » plutôt que de « résultat » ( Par exemple : « je veux être performant lors de ce rdv »,  plutôt que : « je dois avoir le poste après ce rdv » car nous ne maîtrisons pas tous les paramètres du rdv : on peut être performant et ne pas convenir au recruteur, etc).

– Visualiser vos objectifs pour vous donner les moyens. Pour plus de précisions lire l’article : l’imagerie mentale pour dépasser ses limites.

3.  La confiance en soi : 

  • La confiance en soi est la conviction ou la croyance que nous avons la capacité de réussir. Selon le Dr Jim Taylor, la confiance en soi influe directement sur la performance, sur la motivation, l’activation, la concentration, et les émotions… Donc cela influencera aussi le bien-être. Voici quelques stratégies pour renforcer la confiance en soi :

– Soyez convaincu que vous pouvez atteindre vos objectifs (pensez-le !).

– Pensez de manière positive au sujet de vos capacités.

– Parlez-vous mentalement de façon positive (« Allez », etc). En période de doute, nous avons tendance à nous parler négativement (« Je n’y arriverai pas, etc).

– Notez sur un carnet toutes vos réussites, grandes ou petites (quel que soit le domaine). A chaque moment de doute, relisez le carnet afin de réactiver l’état interne de confiance.

– Visualisez un souvenir de succès, de performance, ou une réussite passée permet de renforcer la confiance en soi (imagerie mentale).

4.  Utiliser des outils pour positiver :

  •  Dialogue interne positif : se parler à soi-même de façon positive.
  •  Imagerie ou visualisation positive (se remémorer souvenir positif, agréable par exemple).
  •  Visualiser l’atteinte d’objectifs importants.
  • Choisir de se concentrer sur les opportunités plutôt que sur les obstacles.
  • Etre bienveillant envers les autres : cela permet de développer la cohésion de groupe, la collaboration, etc.
  • Imaginer les événements à venir de façon positive.

5. Le  » Lâcher-prise  » : 

Apprendre à lâcher prise peut être utile pour gérer le stress, prendre du recul, se ressourcer, etc. Les méthodes de relaxation, de sophrologie et de méditation peuvent nous aider à augmenter notre capacité à lâcher prise.

6.  S’améliorer en continu :

  • Continuer à se former, s’informer, lire tout au long de sa vie.
  • Tirer les enseignements pertinents de chaque expérience ou performance.
  • Réfléchir sur ce que vous avez bien fait et ce qui vous a permis de le faire.
  • Réfléchir sur ce que vous pouvez améliorer et comment y parvenir.
  • Se remettre en question et tirer profits des échecs.
  • Persévérer en cas d’échec(s) : Voici un bel exemple de Thomas Edison :

« Beaucoup d’échecs dans la vie proviennent de gens qui n’ont pas réalisé à quel point ils étaient proches du succès lorsqu’ils ont abandonné ».  D’après la légende, Thomas Edison aurait fait 9999 tentatives avant de réussir son invention de la lampe électrique au 10 000e essai. Interrogé sur ce grand nombre d’échecs, il répondit :  » je n’ai jamais échoué, j’ai trouvé 9999 moyens de ne pas inventer la lampe électrique.”

.

Article actualisé en Décembre 2014

Sylvain

performance

Partager Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedIn

4 commentaires

  1. Merci beaucoup c’est très edifiant

  2. Merci très édifiant pour construire nos missions de vie!!!

  3. Merci c’est très intéressant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *